wrapper

Flash info

5 décembre 2022 : Célébration de la Journée internationale des volontaires (JIV) pour le développement économique et social, édition 2022.
La Semaine nationale de la culture qui devait se tenir du 26 novembre au 3 décembre 2022, a été reportée par le gouvenement, à cause de majeurs défis organisationnels
Le nouveau gouverneur de la BCEAO, Ivoirien et ancien président de la Commission de la CEDEAO, Jean-Claude Kassi Brou sera installé vendredi 25 novembre 2022 à Dakar

Dans le cadre de sa tournée dans la ville de Sya, le ministre de la santé et de l’hygiène publique, Robert Lucien Jean Claude Kargougou a rencontré les acteurs de la santé des Hauts-Bassins le lundi 21 novembre 2022 à Bobo-Dioulasso.

 

 Après avoir visité quelques structures de santé de la ville de Bobo-Dioulasso, le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Robert Lucien Jean Claude Kargougou, a mis à profit son passage dans la capitale économique, pour échanger avec les agents de santé, le lundi 21 novembre 2022.

Dans le but de rehausser la qualité des soins de santé dans la région des Hauts-Bassins, les acteurs de la santé ont échangé, sans langue de bois, avec le premier responsable de leur département. Les échanges, qualifiés de « francs, directs et constructifs » ont porté non seulement sur les conditions de travail des agents de santé mais aussi les préoccupations du moment. Il s’agit entre autres, des préoccupations relatives à la carrière des agents, au matériel sanitaire et à la sécurité des agents dans les zones à fort défi sécuritaire. En réponse, le ministre Kargougou a engagé son département à apporter des réponses à ces préoccupations « dans un bref délai ». « Il n’est pas question pour le ministère de la Santé de faire dans le dilatoire. Nous allons travailler résolument à apporter des réponses adéquates », a-t-il affirmé.

A en croire le ministre, pour les questions de carrière, une opération casier vide a déjà été lancée pour traiter le maximum de dossier. « Pour la question des indemnités de garde, nous avons instruit tous les directeurs régionaux de faire remonter tous les dossiers. Nous allons faire de telle sorte qu’en fin décembre les agents puissent avoir une constatation financière y relative », a-t-il soutenu. Selon le secrétaire général du Syndicat national des travailleurs de la santé humaine et animal (SYNTSHA), section Souro Sanou, Traoré Yaya, cette rencontre va permettre au ministre de connaitre les réalités du terrain et de prendre des décisions en fonction. Il est convaincu que s’il y a un dialogue franc entre les différents acteurs du ministère, de nombreuses difficultés peuvent être résolues.

(Source : Noufou NEBIE-Bazamboe Roger BADO-Stagiaire)

 

 

Imagerie médicale : Le ministre de la Santé promet une nouvelle IRM au CHUSS

 

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Robert Lucien Jean Claude Kargougou, a visité le Centre hospitalier universitaire Souro Sanon (CHUSS) de Bobo-Dioulasso, le lundi 21 novembre 2022. Il est allé s’imprégner des réalités de l’hôpital avant de procéder au lancement des travaux de la conférence annuelle des équipes de direction des Etablissements publics de santé (EPS).

Le service d’imagerie du Centre hospitalier universitaire Souro Sanon (CHUSS) sera équipé d’une IRM (imagerie par résonance magnétique) au cours du premier semestre de l’année 2023. La promesse a été faite par le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Robert Lucien Jean Claude Kargougou qui y a effectué une visite, le lundi 21 novembre 2022 à Bobo-Dioulasso. Il a dit être venu apporter les encouragements et félicitations du gouvernement aux praticiens et aux administrateurs de l’hôpital, qui sont « très engagés malgré les conditions difficiles de travail ». Le ministre et sa délégation ont fait d’abord le tour du service de néonatologie et de la pédiatrie de l’hôpital où ils ont visité les jumelles siamoises opérées avec succès pour la première dans ledit hôpital, avec le concours d’équipes venues de Ouagadougou. Par ailleurs, il a indiqué que des défis restent à relever à la pédiatrie, notamment le renforcement des capacités et du plateau technique à la réanimation des enfants. C’est pourquoi, il s’est engagé à travailler au renforcement de ce service, mais aussi à faire en sorte que les enfants puissent être prises en charge au niveau des CSPS, des centres médicaux et des CMA avant d’arriver au CHUSS. Par la suite, le ministre Kargougou s’est rendu au service de la maternité dont les capacités doivent être renforcées à son avis. Il a donc pris l’engagement d’équiper le service avec notamment des échographes, avant d’ajouter que son équipe travaillera à l’opérationnalisation d’une troisième salle opératoire et à l’agrandissement du service post-opératoire.

La politique sanitaire dans les EPS

Le ministre a terminé sa visite par le service des urgences où il a dit être impressionné par le travail « remarquable » du personnel avec une organisation « optimale » permettant de réduire les délais de prise en charge des patients. Dr Kargougou y a aussi pris l’engagement de renforcer le service avec des moniteurs et d’autres équipements et en ressources humaines de qualité. Le directeur général (DG) du CHUSS, Seydou Barro, a exprimé sa satisfaction de cette visite qui vient galvaniser le personnel. « Nous avons vu que les autorités sont à l’écoute de nos préoccupations », a-t-il fait savoir. Cette visite, selon lui, donne de l’espoir que d’ici les mois et années à venir, Souro Sanon fera l’objet d’une attention beaucoup plus renforcée.

Après sa visite, le chef du département en charge de la santé a procédé à l’ouverture de la conférence annuelle des équipes de direction des Etablissements publics de santé (EPS). Elle s’est tenue sur le thème : « Renforcement de la mise en œuvre de la politique sanitaire dans les EPS ». Pour lui, il était important que ces équipes de direction des EPS puissent se retrouver pour échanger leurs expériences afin que les EPS contribuent à la mise en œuvre de la politique sanitaire. Des thématiques comme la Fonction publique hospitalière, la pharmacie hospitalière, la sécurité des agents de santé dans l’exercice de leur profession et leur plan de carrière étaient au menu de la conférence. Le ministre a espéré qu’au sortir de ces échanges, des recommandations et des suggestions seront faites pour améliorer le fonctionnement des EPS et d’offrir des soins de qualité aux patients.

(Source : Boudayinga J-M THIENON-Niessan KIN-Stagiaire)

POSTER UN COMMENTAIRE

Les champs marqués par un astérisque (*) sont obligatoire.