wrapper

Flash info

5 décembre 2022 : Célébration de la Journée internationale des volontaires (JIV) pour le développement économique et social, édition 2022.
La Semaine nationale de la culture qui devait se tenir du 26 novembre au 3 décembre 2022, a été reportée par le gouvenement, à cause de majeurs défis organisationnels
Le nouveau gouverneur de la BCEAO, Ivoirien et ancien président de la Commission de la CEDEAO, Jean-Claude Kassi Brou sera installé vendredi 25 novembre 2022 à Dakar
La province de la Kossi a tenu la deuxième session ordinaire de l’année en cours de son cadre de concertation (CCP), le jeudi 17 novembre 2022, à Nouna. Les débats se sont focalisés sur la prévention et la gestion des conflits.

 

Les différents acteurs de la Kossi se sont réuni, le jeudi 17 novembre 2022 à Nouna, pour la 2e session de leur Cadre de concertation provinciale (CCP) de la Kossi. Trois communications ont permis aux participants de se faire une idée sur les actions déjà menées dans la province et celles en cours de réalisation.

La première communication s’est intéressée aux plans communaux de prévention et gestion des conflits (Nouna, Barani et de Bomborokuy). La deuxième communication a fait un zoom sur les plans d’investissement communaux (PAIC) 2020 et 2021. Pour terminer avec cette série de communications, un aperçu de l’organisation administrative du territoire burkinabè et les attributions des chefs de circonscription administrative (CCA) ainsi que leurs rapports avec les projets et programmes de développement, a été fait.

Des échanges qui ont suivi les différentes communications, il ressort que le CCP/Kossi est confronté à deux difficultés. Il s’agit de son financement et du contexte sécuritaire de la province en proie aux attaques et menaces terroristes, a laissé entendre le haut-commissaire de la Kossi, Dô Jacques Abel Sanou. La tenue de cette session, a-t-il fait savoir, a été possible grâce à l’ONG Terre des Hommes à travers son Programme de résilience et de cohésion sociale au Sahel (PROGRESS). Ce programme, selon M. Sanou, qui vise l’amélioration des conditions de vie, a mis en place des comités de gestion des conflits et organise des concertations pour faciliter le rapprochement des protagonistes.

Le Cadre de concertation provinciale, a rappelé M. Sanou, est une structure formelle qui regroupe les différents acteurs de développement intervenant au niveau provincial. Il a pour vocation d’être un espace de dialogue entre eux en vue de la recherche d’une synergie d’actions et d’harmonisation des interventions pour un impact sur le développement des collectivités territoriales.

(Source : Adama CISSE-AIB Kossi)

POSTER UN COMMENTAIRE

Les champs marqués par un astérisque (*) sont obligatoire.