wrapper

Flash info

5 décembre 2022 : Célébration de la Journée internationale des volontaires (JIV) pour le développement économique et social, édition 2022.
La Semaine nationale de la culture qui devait se tenir du 26 novembre au 3 décembre 2022, a été reportée par le gouvenement, à cause de majeurs défis organisationnels
Le nouveau gouverneur de la BCEAO, Ivoirien et ancien président de la Commission de la CEDEAO, Jean-Claude Kassi Brou sera installé vendredi 25 novembre 2022 à Dakar
L’Association des enfants et jeunes travailleurs de Dédougou a célébré le dimanche 20 novembre 2022, le 33e anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant.

 
 
L’Association des enfants et jeunes travailleurs de Dédougou (AEJT/Dédougou) veux contribuer à la lutte contre les violences faites aux enfants.
 
C’est pourquoi en marge de la commémoration du 33e anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant (CDE), elle a organisé une journée dédiée aux tous petits le dimanche 20 novembre 2022 à Dédougou.
 
Des ballets, des sketchs, des expositions et des séances de sensibilisation suivies de messages d’interpellation, ont marqué cette célébration.
 
Le porte-parole, Yacouba Bakouan a, dans son adresse, a indiqué que plusieurs difficultés existent dans la vie des enfants.
 
 
«Notre opinion importe peu, pourtant tout enfant a besoin d’être écouté. Nous voulons donc participer aux décisions qui sont prises pour nous, en vue d’un impact réel pour notre avenir», a-t-il laissé entendre.
 
D’où le choix de ce thème : « La participation de l’enfant dans le processus de son éducation et de son développement : quelles stratégies?».
 
Selon le président de l’association, Rasmané Ouédraogo, il s’agit à travers, cette manifestation de permettre aux enfants de connaitre les structures de protection de l’enfant.
 
 
Car, a-t-il regretté, plusieurs enfants de la région vivent dans le désespoir les conduisant souvent à la délinquance.
 
D’où, l’invite lancée à toutes les associations sœurs œuvrant dans le domaine à une synergie d’actions pour trouver des solutions aux problèmes que vivent les enfants.
 
Pour sa part, a-t-il souligné, son association mène déjà des activités de sensibilisation, de renforcement des capacités des enfants et des parents à travers des causeries-débats.
 
Le parrain, Félix Natama, par ailleurs coordonnateur du réseau de protection de l’enfant du Mouhoun, a rappelé que l’enfant est une personne vulnérable qui a besoin de protection.
C’est pourquoi, il a accepté de parrainer cette journée.
 
M. Natama a émis la nécessité pour les acteurs de se donner la main, car malgré les efforts de l’Etat et des partenaires, les enfants sont toujours victimes de violences.
 
Cette situation s’est empirée avec l’insécurité occasionnant le déplacement de personnes.
Quant à la directrice provinciale du Genre et famille par intérim, Aminata Valia/ Kinnoré, il a traduit ses félicitations aux responsables de l’association pour cette action noble.
 
Elle a marqué sa disponibilité à accompagner toute initiative entrant dans le cadre de la protection des droits de l’enfant.
 
En rappel, cette commémoration à Dédougou a été rendue possible grâce à la mise en œuvre des activités du projet de protection de l’Enfant, et de lutte contre les violences basées sur le genre initié par l’ONG Save the Children Burkina.
 
 

POSTER UN COMMENTAIRE

Les champs marqués par un astérisque (*) sont obligatoire.