wrapper

Flash info

La 6è conférence ouest Africaine sur l’agriculture biologique se tiendra du 23 au 26 novembre prochain à Ouagadougou
Ouverture du procès de l’assassinat de Thomas Sankara et ses compagnons le 11 octobre 2021 à Ouagadougou
27e édition du FESPACO du 16 au 23 octobre 2021. Thème : « Cinéma d’Afrique et de la diaspora : Nouveaux talents, nouveaux défis »

Débutée le vendredi 24 septembre 2021 à Bittou, la 4e édition  du Festival des tubercules de Bittou (FESTUBIT 2021), a refermé ses portes le dimanche 25 septembre, à la satisfaction des organisateurs, partenaires et acteurs de la filière manioc. Créé en 2017, le FESTUBIT est portée par l’Association pour le développement de la région du Centre-Est (ADR-CE).

Dans sa vision holistique, la 4e édition du Festival des tubercules de Bittou (FESTUBIT 2021), s’est tenue sous le thème : « Valorisation et Promotion du manioc et des produits agro-sylvo-pastoraux de la région du Centre-Est : Sécurité alimentaire et activités culturelles ». Cette édition a pu se tenir grâce au soutien des partenaires financiers que sont le consortium (Afrique Verte Burkina Faso (AVB), SOS FAIM) et ENABEL, selon les organisateurs.

L’objectif global visé par la  création du FESTUBIT est d’instituer un cadre de rencontres et d’échanges entre tous les acteurs de la chaine de production et de transformation manioc en vue de promouvoir un développement durable de cette filière porteuse et d’amener les populations à intégrer le manioc et ses dérivés dans leur régime alimentaire. Cette 4e édition de la journée promotionnelle a permis de magnifier le manioc dans toutes ses vertus. Le président de l’Association pour le développement de la région du Centre-Est (ADR-CE) et promoteur du FESTUBIT, Issaka Zabsonré, a précisé que cette journée promotionnelle de manioc s’inscrit dans le cadre de la valorisation et de la commercialisation des produits agricoles en général et celle du manioc dans la commune de Bittou en particulier.

Elle constitue un cadre d’échange et une opportunité d’affaires entre producteurs, transformateurs et commerçants. Le manioc est cultivé sur près de 200 hectares dans la commune de Bittou qui compte plus de 500 producteurs de manioc, 100 femmes transformatrices dotées de petites machines de transformation et trois unités de transformation de manioc. Le directeur régional de l’agriculture, des aménagements hydro-agricole et de la mécanisation (DRAAHAM) du Centre-Est, Amos Congo,  représentant le patron de la journée promotionnelle du manioc, a indiqué que cette foire régionale revêt d’une grande importance car de son avis, elle permet aux producteurs du Centre-Est de s’affirmer et de valoriser cette filière. M. Congo a rassuré la disponibilité de son département a toujours accompagner l’ADR dans sa quête de valorisation et de promotion de la filière tubercule dans la région du Centre-Est. « Des efforts sont certes déjà faits au niveau de la production, mais il est certain que la région doit améliorer la production dans une dynamique de son intensification, en respectant les normes de qualité en vue de créer plus de la valeur ajoutée », a-t-il conclu.

Le représentant des partenaires financiers, l’expert en développement des filières agricoles au niveau du projet AVB, Christophe Sebgo, a déclaré accompagner la filière manioc, car elle permet de créer des emplois à tous les niveaux de la chaine. « Le manioc est une filière qui permet de booster l’économie locale, développer la région du Centre-Est en particulier et de façon générale, le Burkina Faso », a-t-il souligné. Le représentant des unions de producteurs et productrices de manioc de Bittou, Mahamadou Zampaligré a déclaré tirer bénéfice de la culture de ce tubercule car,  ils arrivent à assurer les dépenses familiales et la scolarité de leurs enfants.

Il sollicite à cet effet, de l’accompagnement pouvant contribuer à l’amélioration de la qualité du manioc. Mahamadou Zampaligré soumet aux autorités et aux partenaires, quelques difficultés que rencontrent les producteurs du manioc, qui se résument sont entre autres, à la mauvaise pluviométrie, la divagation des animaux, le manque de moyens pour la réalisation des clôtures. Une foire d’exposition du manioc et des produits dérivés; une rencontre d’échange entre partenaires, producteurs, transformateurs et potentiels clients ; un défilé de mode du savoir-faire des couturières des pagnes Faso danfani; une prestation de danses traditionnelles, sont entre autres, les activités qui ont marquées la 4e édition 2021 du FESTUBIT.

  (Source :  Bougnan NAON-Bokalen Bienvenue ZOURE-(Stagiaire)

POSTER UN COMMENTAIRE

Les champs marqués par un astérisque (*) sont obligatoire.