wrapper

Flash info

La 6è conférence ouest Africaine sur l’agriculture biologique se tiendra du 23 au 26 novembre prochain à Ouagadougou
Ouverture du procès de l’assassinat de Thomas Sankara et ses compagnons le 11 octobre 2021 à Ouagadougou
27e édition du FESPACO du 16 au 23 octobre 2021. Thème : « Cinéma d’Afrique et de la diaspora : Nouveaux talents, nouveaux défis »

Les membres statutaires du réseau protection de l’enfance dans la Sissili se sont réunis en assemblée générale le vendredi 1er  octobre 2021 dans la salle de réunion du Haut-Commissariat de Léo, sous la présidence du Haut-commissaire  de la province, Sié Aristide Mohamed Kam.

Communication suivie d’ échange sur le réseau de protection de l’enfance, Etat des lieux, renouvellement du bureau de coordination provincial du réseau, ébauche du plan d’action ont constitué le plat de résistance de cette assemblée générale.

Le réseau de protection de l’enfance est un regroupement d’acteurs opérationnels de la protection de l’enfance. Elle a pour vocation de renforcer le lien et la collaboration entre les membres en vue d’une prise en charge adéquate des enfants à risques ou victimes de violence de tout ordre suivant une approche systématique, dixit le directeur provincial de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire Emmanuel T. Somé.

Les objectifs vises par le réseau de protection sont de créer un espace d’échange et de partage d’expériences entre les structures ayant pour mandat la protection de l’enfance, susciter et stimuler une synergie d’intervention entre les structures membres, renforcer les capacités des structures membres (sur les thématiques et procédures spécifiques, les approches et techniques d’intervention) en matière de protection, favoriser la mise en place d’un système de référencement au sein du réseau  entre les acteurs de protection.

Les autres objectifs sont de promouvoir la prise en charge concertée des enfants en besoin de protection, participer à la mise en œuvre des politiques et protocole national sur la question de protection et de promotion des droits des enfants.

De l’avis du représentant du directeur provincial de la police nationale de la Sissili, tous les types de violence existent dans la province. L’excision, mariage forcé des mineurs, la négligence et l’abandon des enfants. La nécessité de mettre en place cette structure pour mieux défendre les droits de l’enfance s’impose donc à tous, a relevé le Haut-commissaire de la province de la Sissili, Sié Aristide Mohamed Kam. Il a indiqué que la présente rencontre sonne comme le début d’une dynamisation du réseau de protection de l’enfance dans la Sissili. Les échanges ont permis à tous les acteurs d’être au même niveau d’information. Ce qui permettra de fédérer leurs synergies d’actions sur le terrain pour une meilleure protection de l’enfance. Le choix des membres du bureau de coordination s’est fait de façon consensuelle. Ce bureau composé de 5 membres est placé sous la coordination  du parquet. Il sera appuyé dans sa tâche par le vice coordonnateur qui n’est autre que le chef de canton de Léo et les trois rapporteurs, à savoir; la direction provinciale de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire; compassion international et la Direction Provinciale des Enseignements post primaires et secondaires. En procédant à l’installation du nouveau bureau de coordination du réseau de protection de l’enfance dans la Sissili, le Haut-commissaire de la province, Sié Aristide Mohamed Kam par ailleurs président d’honneur à invité tous les acteurs à accompagner les membres du nouveau bureau dans leur mission. Il a ensuite souhaité que des actions concretes soit menées sur le terrain pour une meilleure protection des enfants en situation difficile. Il les a enfin rassuré que l’administration ne ménagera aucun effort pour les accompagner dans l’atteinte des résultats au grand bonheur de tous.

 

  (Source :  Olivier Alexandre Nignan- (AIB/Sissili)

POSTER UN COMMENTAIRE

Les champs marqués par un astérisque (*) sont obligatoire.