wrapper

Flash info

La 6è conférence ouest Africaine sur l’agriculture biologique se tiendra du 23 au 26 novembre prochain à Ouagadougou
Ouverture du procès de l’assassinat de Thomas Sankara et ses compagnons le 11 octobre 2021 à Ouagadougou
27e édition du FESPACO du 16 au 23 octobre 2021. Thème : « Cinéma d’Afrique et de la diaspora : Nouveaux talents, nouveaux défis »
C’est une foule immense composée de la famille, d’amis, d’étudiants, d’autorités civiles et coutumières ainsi que d’habitants de Rimkiéta qui ont battu le pavé dans la matinée du dimanche 3 octobre 2021 pour rendre un dernier et vibrant hommage à Ina et aux autres victimes de l’insécurité de l’arrondissement 8 de Ouagadougou.
Marche d’hommage à Ina Drabo : Les habitants de l’arrondissement 8 de Ouagadougou demandent l’ouverture du poste de commissariat

Vêtus de noir ou de blanc, des bandeaux rouges attachés aux bras, les participants ont parcouru environ un kilomètre avant de regagner le lieu du crime où ils ont déposé une gerbe en mémoire de la défunte. La marche s’est déroulée dans un silence et en présence de l’escorte de la police municipale.

Une fois au lieu du supplice de Ina et de Noël Legma, tous deux assassinés dans des braquages, les différents intervenants ont à tour de rôle livré leurs messages. Un temps de vive émotion puisque certains messages se sont achevés dans les larmes. Prenant la parole à son tour, Boureima Drabo, l’oncle de la regrettée et représentant de la famille, a salué l’esprit de la marche qui, selon lui, va contribuer à soulager les cœurs meurtris et rééquilibrer le moral de ses parents.

« L’insécurité est une affaire de tous »

« Cette situation d’insécurité que nous traversons recommande l’unité de tous autour des préoccupations pressantes des populations de l’arrondissement. C’est pourquoi l’acte d’aujourd’hui doit être le départ d’une série d’initiatives citoyennes qui permettront aux habitants de porter leurs préoccupations aux autorités compétentes. Ces activités doivent se faire dans une unité d’action entre les associations des résidents pour le bien-être de tous », a affirmé Boureima Drabo, oncle de la défunte et représentant de la famille.

Boureima Drabo, représentant de la famille

« Le dimanche 26 septembre 2021, Ina Drabo a été assassinée par des individus armés non encore identifiés et sa moto emportée. Cet assassinat porte au moins à quatre le nombre de personnes victimes des barbaries des gens sans foi ni loi dans l’arrondissement dans les mêmes circonstances », constate pour sa part le comité qui a organisé la marche. « Cette situation met les populations dans une psychose généralisée. Elle est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Pourquoi l’insécurité dans l’arrondissement ? », ajoute Patricia Bognini, porte-parole du comité d’organisation.

Du message livré par Patricia Bognini, il ressort que « l’arrondissement n°8 souffre de l’insuffisance d’aménagement des voiries et d’éclairage public. Aussi, on note un manque criard de services de sécurité. Le commissariat de police qui a été construit, n’est pas encore fonctionnel. Les patrouilles occasionnelles de force de l’ordre dans la zone ne sont pas en mesure d’assurer la quiétude des populations. L’état défectueux des voies et la distance ne facilitent pas une intervention rapide en cas d’alerte », déplore-t-elle.

Patricia Bognini, porte-parole du comité d’organisation de la marche

(Source : Dofinitta Augustin Khan-Lefaso.net)

POSTER UN COMMENTAIRE

Les champs marqués par un astérisque (*) sont obligatoire.