wrapper

Flash info

La 6è conférence ouest Africaine sur l’agriculture biologique se tiendra du 23 au 26 novembre prochain à Ouagadougou
Ouverture du procès de l’assassinat de Thomas Sankara et ses compagnons le 11 octobre 2021 à Ouagadougou
27e édition du FESPACO du 16 au 23 octobre 2021. Thème : « Cinéma d’Afrique et de la diaspora : Nouveaux talents, nouveaux défis »

 

La direction régionale de l’environnement, a procédé, le 28 septembre 2021, au déguerpissement des occupants de la forêt classée de Kwa. A 4 h du matin, les bulldozers ont commencé à démolir les maisons. Des tricycles font des va et des vient pour ramasser les bagages.

 
 
La forêt de Kwa est classée depuis 1936 et ne peut être occupée. Selon le directeur régional de l’environnement, Mathurin Sanou, que avons rencontré, c’est après plusieurs réunions et échanges, sans succès, avec les occupants de la forêt classée, que cette opération a été initiée.  » Depuis 2019, nous échangeons avec eux, pour leur demander de quitter les lieux. A l’issue de chaque réunion, nous dressons un procès verbal que nous déposons au parquet. Malgré les multiples actions de sensibilisation, ils sont toujours restés campés sur leur position. Nous avons même déposé deux meneurs à la Maison d’arrêt et de correction de Bobo (MACB) pour les dissuader.
Les autres sont venus négocier, et ils ont été libérés. Une sommation à quitter les lieux, leur a été donnée, individuellement, le 18 juin 2021, et le délai était le 18 juillet 2021. Avec les vacances judiciaires, nous ne pouvions pas mener une action forte, pour les déguerpir », explique le directeur régional, Mathurin Sanou. Selon lui, il est formellement interdit de traverser la forêt classée, à plus forte raison s’y installer.
Des occupants reconnaissent avoir été maintes fois avertis, par les services de l’environnement.
 
(Source : Liberation Burkina-NetAfrique.net)
Last modified on Saturday, 02 October 2021

POSTER UN COMMENTAIRE

Les champs marqués par un astérisque (*) sont obligatoire.