Print this page
Le Haut conseil pour le dialogue social (HCDS) a initié du 28 au 29 septembre 2021, un forum de sensibilisation des jeunes sur les vertus du dialogue social. Pendant 48 heures, les participants se familiariseront avec les notions de citoyenneté, de civisme et bien entendu les vertus du dialogue social.

Burkina Faso : La jeunesse à l’école du dialogue social et du civisme

Le « pays des hommes intègres » est en proie, depuis quelques décennies, à une récurrence des épisodes de tensions sociales. La violence est devenue pour certains jeunes le moyen de règlement des contradictions sociales entre individus ou groupes opposés. Cette spirale ne peut pas continuer ainsi, estime le Haut conseil du dialogue social (HCDS).

Toutes les associations de jeunes du Burkina ont été invitées

Il faut changer les mentalités et les esprits de ceux-ci car aucun développement n’est possible quand l’incivisme règne dans un pays. Pour y arriver, le HCDS prône la carte de la sensibilisation. A l’intention des jeunes, il organise un forum de sensibilisation dont les travaux ont débuté ce mardi 28 septembre 2021. Pendant 48 heures, il s’agira de clarifier dans les esprits des jeunes participants, les entraves et les conséquences « désastreuses » de l’incivisme sur le développement socio-économique d’un pays. Il sera aussi question de se pencher sur les relations entre civisme et développement et sur les vertus du dialogue social afin qu’ils fassent leur sa pratique qui est la « voie » de la sagesse dans les relations professionnelles. C’est du moins ce qu’a fait savoir le président du comité d’organisation dudit forum, Guy Olivier Ouédraogo.

Le ministre en charge de la jeunesse, Salifo Tiemtoré, a souhaité que cette séance porte des fruits
Le président du HCDS, Domba Jean Marc Palm, a expliqué le choix d’un forum de sensibilisation au profit des jeunes en paraphrasant Ghandi : « Si vous voulez la paix réelle dans ce monde, il faut commencer par l’éducation de la jeunesse ». Plusieurs thématiques seront abordées au cours de cette activité. Toute chose qui permettra de relever les défis du dialogue social au Burkina Faso. Il est persuadé, au regard de l’engagement personnel, la grande mobilisation, de la qualité des communications et des modérateurs, que de pertinentes recommandations et des propositions sortiront de ce rassemblement.
Le président du HCDS, D. Jean Marc Palm est persuadé que de pertinentes recommandations sortiront de cette rencontre

Le ministre en charge de la jeunesse, Salifo Tiemtoré et l’ambassadeur du Japon au Burkina sont les parrains de ce forum. Pour le premier cité, cette esplanade est une invite à un nouveau départ en matière du vivre ensemble au Burkina Faso. A l’en croire, plus les jeunes seront convaincus de l’importance du dialogue social et de ses liens avec le développement et se l’approprieront, mieux ils contribueront au développement national. Il a terminé ses propos en formulant le vœu que cette séance de sensibilisation puisse vraiment porter des fruits.

(Source : Obissa Juste MIEN-Lefaso.net)

Last modified on Wednesday, 29 September 2021