wrapper

Flash info

27e édition du FESPACO du 16 au 23 octobre 2021. Thème : « Cinéma d’Afrique et de la diaspora : Nouveaux talents, nouveaux défis »
Du 13 au 15 octobre 2021, tenue des assises régionales et du 18 au 20 novembre 2021, tenue des assises nationales sur l’éducation à Ouagadougou, dans le but de jeter les bases d’une école inclusive ...
Tenue de la 6e édition de la cérémonie de récompense des acteurs-comédiens du cinéma, les Sotigui Awards, du 11 au 13 novembre 2021 à Ouagadougou

Le ministre en charge du changement climatique, Siméon Sawadogo a présidé mardi 14 septembre 2021, une rencontre entre le Gouvernement et les partenaires techniques et financiers (PTF), dans la perspective de mobilisation des financements du Fonds vert pour le climat.

 

 

 « La mobilisation de la finance climat au profit du Burkina Faso pour faire face aux changements climatiques, requiert des financements énormes de la part du Gouvernement et des parties prenantes », a indiqué le ministre en charge du changement climatique, Siméon Sawadogo.

Les parties prenantes sont les collectivités territoriales, le secteur privé, la société civile et les partenaires techniques et financiers.

Siméon Sawadogo s’exprimait mardi, à Ouagadougou, au sortir du troisième dialogue structuré national sur le Fonds vert pour le climat où il a représenté le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré.

Monsieur Sawadogo a indiqué que le Burkina Faso a mis en place huit projets et trois programmes en écriture qui seront soumis au Fonds vert pour le climat, pour bénéficier des financements.

Le fonds vert pour le climat finance les projets et programmes justifiant d’un impact climatique évident et qui sont mis en œuvre dans les pays en développement.

L’accès aux ressources du fonds vert pour le climat est assez compétitif et passe par la soumission de projets et programmes climats convaincants.

L’Autorité national désigné du Fonds vert pour le climat Issaka Ouédraogo a indiqué que sa structure, a la charge de démontrer que les projets sont en cohérence avec les priorités du pays afin qu’ils soient soumis au Fonds vert pour le climat.

Le Fonds vert pour le climat vise à accompagner les efforts des pays en développement comme le Burkina Faso, à mettre en œuvre des actions de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Il permet aussi le renforcement de la résilience des communautés aux changements climatiques, en cohérence avec leurs priorités nationales.

Le fonds vert pour le climat a été créé en 2010 à Cancun, au Mexique en tant que mécanisme financier de la convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

(Source : Agence d’information du Burkina-hb/wis)

Last modified on Wednesday, 15 September 2021

POSTER UN COMMENTAIRE

Les champs marqués par un astérisque (*) sont obligatoire.