wrapper

Flash info

27e édition du FESPACO du 16 au 23 octobre 2021. Thème : « Cinéma d’Afrique et de la diaspora : Nouveaux talents, nouveaux défis »
Du 13 au 15 octobre 2021, tenue des assises régionales et du 18 au 20 novembre 2021, tenue des assises nationales sur l’éducation à Ouagadougou, dans le but de jeter les bases d’une école inclusive ...
Tenue de la 6e édition de la cérémonie de récompense des acteurs-comédiens du cinéma, les Sotigui Awards, du 11 au 13 novembre 2021 à Ouagadougou

Pour mieux garantir leur protection en cette période des pluies, le ministre de la Santé, Charlemagne Ouédraogo a lancé, vendredi 3 septembre dernier à Kokologho, au profit de plus de 4 millions d’enfants, le quatrième passage de la campagne de chimio-prévention du paludisme saisonnier.

 

Le ministre de la Santé Charlemagne Ouédraogo, entend prévenir plus de quatre millions d’enfants, en âge de trois à cinquante-neuf mois, contre le paludisme sur toute l’étendue du territoire.

« L’administration de ces produits pharmaceutiques va permettre de réduire la morbidité et l’incidence du paludisme d’environ 75% », a indiqué le ministre.

Il s’exprimait vendredi à Kokologho, lors du lancement de la campagne de chimio-prévention du paludisme saisonnier couplée au dépistage de la malnutrition aiguë en matière de la santé de la prévention du paludisme au Burkina Faso.

L’évènement est rapporté par le quotidien national  Sidwaya qui fait observer que, selon Charlemagne Ouédraogo, cette campagne vise à réduire le paludisme chez les enfants et de rassurer les parents de la qualité des produits qui sont administrés à leurs enfants.

« L’année dernière notre enquête a montré qu’il y a 9% d’enfants malnutris avec au moins 1% de malnutrition aiguë sévère. Et les enfants qui sont dans cette situation ne doivent pas prendre ces produits », a-t-il précisé.

Le ministère de la Santé a mis en œuvre en 2015 la chimio prévention du paludisme saisonnier pour prévenir le paludisme chez les enfants âgés de 3 à 59 mois.

(Source : Agence d’information du Burkina-MAK/ata/ak)

POSTER UN COMMENTAIRE

Les champs marqués par un astérisque (*) sont obligatoire.