wrapper

Flash info

17 au 19 juin 2021 : Dialogue politique.à Ouagadougou. Opposition et majorité se pencheront sur la situation sécuritaire et un projet de relecture à minima du Code électoral dans la perspective des ...
Troisième édition de la Journée nationale de l’arbre (JNA) prévue le 7 août 2021 à Ziniaré. Cette édition 2021 est placée sous le thème : « Arbre, identité culturelle et cohésion sociale ».
7-8 juin 2021 à Ouagadougou : 1ère édition du Forum national sur le commerce électronique, organisée par le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, en partenariat avec le PNUD

 Les coordonnateurs et les délégués des marchés et yaars de la commune de Ouagadougou ont animés une conférence publique au marché de la cité AN II le 8 juin 2021. ils ont appelé les commerçants à s’acquitter de leur taxe. La coordination dit se démarquer de certains propos d’individus qui incitent les contribuables au non-paiement des taxes municipales.

 

 Les coordonnateurs et les délégués des marchés et yaars de la commune de Ouagadougou approuvent le projet Système de collecte des taxes (Sycotax) initié par la mairie de Ouagadougou.

Le Système de collecte des taxes (Sycotax) implique deux (02) taxes. Celle de l’occupation du domaine public et les droits de place dans les marchés et yaars. « Les recettes de la taxe d’occupation du domaine public serviront à financer des projets ambitieux en matière d’investissement dans les voiries, l’assainissement et autres aménagements » indique le porte-parole des coordonnateurs Mazou Kabré.

Mazou KABRE, Porte-parole des coordonnateurs et les délégués des marchés et yaars de la commune de Ouagadougou

Pour ce qu’il s’agit des recettes des droits de place dans les marchés, le porte-parole explique  qu’elles serviront à assainir les marchés non aménagés en « prévoyant des systèmes de traitement des ordures, les toilettes publiques et des systèmes d’assainissement des alentours des marchés », dit -il.

Vu l’importance et la portée de ces deux taxes, les coordonnateurs invitent « les entreprises formelles, les unités économiques informelles, tous ceux qui exercent dans le commerce, l’artisanat, les services, la transformation ou la production et l’agro-sylvo-pastoral à réserver un accueil chaleureux aux collecteurs des deux taxes ».

Par ailleurs, les coordonnateurs spécifient que les paiements manuels avec délivrance de quittance du  collecteur ambulant ne sont plus d’actualité pour ces taxes

« Nous pouvons utiliser les taxes que nous avons payées pour assainir notre marché. Nous lançons donc un appel à tous les commerçants de payer leurs taxes », s’exprime  le porte-parole des coordonnateurs Mazou Kabré.

(Source : Nafisiatou VEBAMA-Infowakat.net)

POSTER UN COMMENTAIRE

Les champs marqués par un astérisque (*) sont obligatoire.