wrapper

Flash info

17 au 19 juin 2021 : Dialogue politique.à Ouagadougou. Opposition et majorité se pencheront sur la situation sécuritaire et un projet de relecture à minima du Code électoral dans la perspective des ...
Troisième édition de la Journée nationale de l’arbre (JNA) prévue le 7 août 2021 à Ziniaré. Cette édition 2021 est placée sous le thème : « Arbre, identité culturelle et cohésion sociale ».
7-8 juin 2021 à Ouagadougou : 1ère édition du Forum national sur le commerce électronique, organisée par le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, en partenariat avec le PNUD
  Le Directeur régional de l’Education préscolaire primaire et non Formelle, celui des Enseignements post primaire de l’Est et une mission de l’Unicef sont allés, le jeudi 3 juin 2021, encourager les élèves déplacés internes de la Gnagna.
 
C’est un message de réconfort qui a été adressé aux élèves et aux enseignants.
« Nous sommes venus vous encourager  » lance Kayaba Natama, Directeur Régional de l’Education Préscolaire Primaire et Non Formelle de l’Est.  » Je vous invite à travailler afin de réussir à votre examen. Ainsi nous seront tous fiers de vous. Alors, oubliez ce qui se passe et rester concentrés sur vos cahiers et gagnez vos diplômes » a-t-il soutenu.
Ces élèves ont été contraints sous des menaces terroristes, de quitter leurs villages respectifs pour rejoindre les centres-villes afin de pouvoir terminer l’année scolaire 2020-2021.
Ces élèves déplacés viennent des écoles primaires de Samou, Domaré, Ognogdéni , Samou-mama et Boukouin pour ce qui est de la commune de Bogandé. Ils sont tous hébergés au Lycée Privé Évangélique Shalom de Bogandé où ils mènent une vie difficile.
 » Nous sommes entrain de finir notre stock de vivres et si cela s’épuise nous seront obligés de faire repartir chaque élève auprès de ses parents en attendant le jour de l’examen » nous confie Olivier Mano, directeur de l’école de Samou. Onze enseignants ont été mobilisés pour la conduite des activités pédagogiques.
Des conditions de vie et de travail qui n’ont pas laissé indifférent le chargé d’éducation de l’Unicef Kanssie Sami Albert. Il dit mesurer l’urgence de la situation des élèves déplacés et promet de mobiliser des partenaires humanitaires pour leur venir en aide.
Selon les statistiques de la DPEPPNF, la province de la Gnagna enregistre au total 936 élèves déplacés des classes de CM2.
Les difficultés alimentaires et sanitaires sont récurrentes et celà requière l’attention des autorités locales, des partenaires et des bonnes volontés.
La situation sécuritaire s’est fortement dégradée ces dernières semaines dans la Gnagna.
Les communes les plus touchées sont celle de Manni et de Bogandé. Au moment ou nous traçions ces lignes, une dizaine d’écoles de la Zone de Leoura de la CEB 2 de Bogandé, serait entrain de vouloir ralier la ville de Bogandé, nous a confié une source.
 
(Source : Agence d’Information du Burkina -AIB-Oyé Ardjima Yempabou TINDANO)
Last modified on Sunday, 06 June 2021

POSTER UN COMMENTAIRE

Les champs marqués par un astérisque (*) sont obligatoire.