Le Burkina Faso a connu dans la nuit du vendredi 4 au samedi 5 juin 2021, à Solhan, dans La province du Yagha, la pire attaque de son histoire. Le dernier bilan donné en Conseil de ministres du mercredi 9 juin est de 132 victimes. Qu’est-ce que explique cette tuerie d’une telle ampleur ? Pourquoi nos FDS n’ont pas promptement réagi ? Comment contenir l’hydre terroriste au pays des « Hommes intègres » ? Pour répondre à ces interrogations, Lefaso.net est allé à la rencontre de l’expert en sécurité, Mahamoudou Sawadogo qui nous a livré son analyse de la situation.